Je travaille en Belgique
Coronavirus – Covid-19

Vous êtes de plus en plus nombreux à nous contacter sur les questions liées au Coronavirus, notamment les possibilités de télétravail ou la question de la mise en quarantaine par votre employeur

Les informations dont nous disposons se trouvent ci-dessous et sont actualisées dès que nous en avons. Elles sont susceptibles de modifications.  

Le service public fédéral (SPF) Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement a mis en ligne les mesures sanitaires applicables en Belgique et une FAQ en relation avec le COVID-19 sur https://www.info-coronavirus.be/fr/faqs/

Chômage partiel

Mise à jour : 07/10/2021

Votre entreprise vous place en chômage partiel ? Frontaliers, vous restez à charge de votre pays de travail ! Vous bénéficiez de la même indemnisation que les salariés résidant en Belgique.

Toutes les informations liées au chômage partiel en Belgique en raison du Coronavirus sont expliquées sur le site de l’Office National de l’Emploi . Des dispositions spécifiques ont été mises en place. 

Depuis le 1er octobre 2020, et jusqu’au 31 décembre 2021, le chômage partiel (chômage temporaire) dû au coronavirus peut être considéré comme chômage temporaire pour force majeure corona, que l’employeur appartienne à un secteur particulièrement touché par la crise ou non. La procédure simplifiée est également remise en place. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page dédiée sur le site de l’ONEM

Le travailleur au chômage partiel reçoit 65 % de sa rémunération moyenne plafonnée (plafonné à 2.785,07 EUR par mois). Un précompte professionnel de 26,75 % est retenu sur l’allocation. Jusqu’au 31 décembre 2021, le montant de l’allocation de chômage temporaire est porté à 70% de la rémunération moyenne plafonnée, quel que soit le motif de chômage temporaire (force majeure ou raisons économiques).

Pour les travailleurs relevant du chômage partiel pour force majeure « corona », l’allocation de chômage est augmentée par l’ONEM de 5,74€ par jour chômé. Les travailleurs relevant du chômage partiel pour raisons économiques perçoivent une indemnité complémentaire d’au moins 2€ par jour de chômage (à charge de l’employeur ou du Fonds de sécurité d’existence.

A noter : pour les travailleurs qui disposent du statut fiscal de travailleur frontalier et qui sont redevables de leurs impôts dans leur pays de résidence, il existe une possibilité exceptionnelle de ne pas être prélevé du précompte professionnel en Belgique. Pour cela, le travailleur doit remplir et envoyer le formulaire C3.2 CORONA ainsi qu’une copie de son formulaire 276F. Après cela, les agents ne tiendront pas compte du précompte professionnel. Le formulaire C3.2 CORONA est disponible sur ce lien