Je travaille en Suisse
Protection sociale

Chaque jour,  190.000 travailleurs frontaliers français en Suisse, vont travailler dans les cantons de Genève, du Vaud, de Neuchâtel, du Jura ou de Bâle essentiellement. Les frontaliers peuvent choisir soit d’être affiliés à la Sécurité sociale française (Assurance Maladie obligatoire) ou bien l’Assurance maladie suisse (LAMal). Ce choix s’appelle le droit d’option. Vous êtes frontaliers avec la Suisse ? Apprenez-en plus dans les articles ci-dessous.

Allocations familiales

Si vous travaillez en Suisse et que vous élevez seul vos enfants ou si vous et votre conjoint travaillez en Suisse, vous avez droit aux prestations familiales « exportables » de la Suisse.

Si vous travaillez en Suisse et que votre conjoint ou un membre de votre ménage travaille en France ou y perçoit des revenus de remplacement (ex : chômage), vous bénéficiez des prestations familiales en France.

Toutefois si le montant de ces prestations est inférieur à celui que vous auriez touché des prestations de la Suisse, alors vous percevrez la différence (le « complément différentiel »)