Salariés
Je travaille en Suisse

En 25 ans, le nombre de travailleurs frontaliers en Suisse a été multiplié par deux. La confédération helvétique comptait à la fin de l’année 2020 plus de 340 000 travailleurs. Les Français représentent le plus gros contingent de travailleurs frontaliers (55%) soit plus de 190 000 personnes devant les Italiens (23%) et les Allemands (19%). Opportunités de carrière, salaires plus élevés, fiscalité plus intéressante, Frontaliers Grand Est fait le point sur le droit du travail, la protection sociale et la fiscalité pour les travailleurs frontaliers français en Suisse.

Protection sociale

Chaque jour,  190.000 travailleurs frontaliers français en Suisse, vont travailler dans les cantons de Genève, du Vaud, de Neuchâtel, du Jura ou de Bâle essentiellement. Les frontaliers peuvent choisir soit d’être affiliés à la Sécurité sociale française (Assurance Maladie obligatoire) ou bien l’Assurance maladie suisse (LAMal). Ce choix s’appelle le droit d’option. Vous êtes frontaliers avec la Suisse ? Apprenez-en plus dans les articles ci-dessous.