Je travaille en Suisse
Protection sociale

Chaque jour,  190.000 travailleurs frontaliers français en Suisse, vont travailler dans les cantons de Genève, du Vaud, de Neuchâtel, du Jura ou de Bâle essentiellement. Les frontaliers peuvent choisir soit d’être affiliés à la Sécurité sociale française (Assurance Maladie obligatoire) ou bien l’Assurance maladie suisse (LAMal). Ce choix s’appelle le droit d’option. Vous êtes frontaliers avec la Suisse ? Apprenez-en plus dans les articles ci-dessous.

Accidents du travail et maladie professionnelle