Droit du travail
Contrat de travail

Le droit du travail suisse comporte de nombreuses spécificités, que ce soit en matière de rémunération, temps de travail ou préavis à respecter.

Vous trouverez dans cette rubrique les informations utiles sur les différents contrats que vous pourrez signer en Suisse, leur durée, contenu, etc.

Période d’essai

Mise à jour : 17/08/2021

La période d’essai est appelée “temps d’essai”. Cette période a une double finalité : permettre au salarié de savoir si le travail lui convient et permettre à l’employeur d’évaluer les compéteces et aptitudes du travaillleur à tenir le poste pour lequel il a été embauché. 

Forme de la période d’essai 

La période d’essai en Suisse doit faire l’objet d’un écrit entre l’employeur et l’employé. Elle doit avoir les mêmes caractéristiques pour les deux parties. Elle peut être conclue dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée comme dans le cadre d’un contrat à durée déterminée (néanmoins pour ce dernier, la loi ne prévoit aucune période d’essai). 

Durée de la période d’essai 

Le temps d’essai standard a une durée d’un mois. Toutefois, il peut être convenu une durée d’essai allant jusque 3 mois maximum. Si un temps d’essai plus long est prévu, seuls les 3 premiers mois sont considérés comme une période d’essai. 

A noter que la période d’essai peut être exclue par un accord écrit, une convention collective de travail ou un contrat type de travail.

Renouvellement et prorogation de la période d’essai

La période d’essai ne peut pas être renouvelée mais elle peut dans certaines situations être prolongée. Si elle est interrompue pour cause de maladie, d’accident ou d’accomplissement d’une obligation légale incombant au travailleur sans qu’il ait demandé à l’assuer, la période d’essai peut être prolongée du nombre de jours non travaillés. Cette prolongation peut aller au-delà de trois mois en cas de maladie.

Résiliation de la période d’essai 

L’employeur ou le travailleur qui envisage de mettre fin à la relation de travail,  peut résilier le contrat pendant la période d’essai à tout moment. Il peut le faire de manière orale, hormis dans le cas où un écrit est prévu dans le contrat de travail. Pour les deux parties, le délai de préavis à respecter est de sept jours à compter la notification de la résiliation. Toutefois il est également possible de prévoir d’autres dispositions de résiliation pendant la période d’essai si les modalités sont inscrites dans le contrat de travail.