Protection sociale
Retraite

Si vous avez uniquement travaillé au Luxembourg, votre pension de vieillesse vous sera intégralement versée par le Luxembourg.

Si vous avez travaillé en France (ou dans un pays membre de l’Union européenne ou dans état de l’Espace Économique Européen ou en Suisse) et au Luxembourg, vous percevez une pension de retraite de chaque état à condition d’avoir cotisé dans chaque état pendant au moins une année (exception pour la France où une période de cotisation d’un trimestre suffit).  
Chaque pays calculera et payera proportionnellement la part de retraite qui vous revient.

La législation luxembourgeoise exige 120 mois d’affiliation (10 ans) pour que soit ouvert le droit à pension à pension : cela ne veut pas dire que si vous n’avez pas travaillé 10 ans au Luxembourg, vous ne pouvez pas bénéficier d’une pension luxembourgeoise ! Le Luxembourg prendra en compte pour le calcul des 120 mois les périodes les périodes d’affiliation dans les autres États membres, notamment celles effectuées en France au cours d’autres activités professionnelles (= totalisation des périodes d’assurance).

L’âge légal pour bénéficier de sa pension luxembourgeoise est différent de celui applicable en France. En effet, l’âge de la retraite est de 65 ans au Luxembourg et de 60 à 62 ans en France (selon l’année de naissance).

Vos soins

Si vous avez exercé une activité professionnelle au Luxembourg uniquement, vous serez affilié au Luxembourg et vos soins pris en charge par le Grand-Duché.

Si vous avez exercé une activité salariée à la fois en France et au Luxembourg, et si vous touchez une pension en France, les prestations sont à la charge du pays de résidence

L’article 28 §2 du règlement européen CE 883/2004 dispose qu’ « un titulaire de pension qui a exercé une activité salariée pendant 2 ans au moins au cours des 5 années qui ont précédé la date d’effet de sa pension de vieillesse ou d’invalidité a droit aux prestations en nature (soins) dans l’Etat membre où il a exercé en tant que travailleur frontalier une activité salariée… ».

Concrètement, cela signifie que si les conditions sont remplies , la CPAM peut vous délivrer un formulaire S3 (demande à effectuer), que vous devrez présenter à l’organisme luxembourgeois, ce qui vous permettra de bénéficier de traitements dans les mêmes conditions de soins et de règlement que pour les personnes affiliées au Luxembourg, sans passer par la procédure des soins à l’étranger.