Protection sociale
Retraite

Si vous avez uniquement travaillé au Luxembourg, votre pension de vieillesse vous sera intégralement versée par le Luxembourg.

Si vous avez travaillé en France (ou dans un pays membre de l’Union européenne ou dans état de l’Espace Économique Européen ou en Suisse) et au Luxembourg, vous percevez une pension de retraite de chaque état à condition d’avoir cotisé dans chaque état pendant au moins une année (exception pour la France où une période de cotisation d’un trimestre suffit).  
Chaque pays calculera et payera proportionnellement la part de retraite qui vous revient.

La législation luxembourgeoise exige 120 mois d’affiliation (10 ans) pour que soit ouvert le droit à pension à pension : cela ne veut pas dire que si vous n’avez pas travaillé 10 ans au Luxembourg, vous ne pouvez pas bénéficier d’une pension luxembourgeoise ! Le Luxembourg prendra en compte pour le calcul des 120 mois les périodes les périodes d’affiliation dans les autres États membres, notamment celles effectuées en France au cours d’autres activités professionnelles (= totalisation des périodes d’assurance).

L’âge légal pour bénéficier de sa pension luxembourgeoise est différent de celui applicable en France. En effet, l’âge de la retraite est de 65 ans au Luxembourg et de 60 à 62 ans en France (selon l’année de naissance).

Montant

Vous avez la possibilité de demander une estimation de votre pension auprès des caisses françaises et luxembourgeoises à partir du moment où vous avez 55 ans.

Le montant de chaque pension à laquelle vous avez droit est proportionnel au nombre d’années de cotisation accomplies dans le pays concerné.

Une fois que vous aurez fait votre demande de pension de retraite à votre caisse française compétente, les caisses françaises et luxembourgeoises vont calculer elles-mêmes le montant de la pension qui vous est due.

La pension française

La Caisse de votre lieu de domicile va opérer 2 opérations :

  • Le calcul de votre pension nationale, c’est-à-dire la retraite calculée sur votre seule carrière en France, sans tenir compte des périodes d’assurance effectuées à l’étranger selon la législation française applicable ;
  • et le calcul de la pension communautaire qui prend en compte toutes vos activités dans les différents Etats de l’Espace Economique Européen. Cette dernière se calcule en déterminant tout d’abord votre pension globale théorique (comme si toutes les années de cotisation avaient eu lieu sur le territoire français), cette pension globale théorique ensuite réduite au prorata des seules périodes effectivement accomplies sur le territoire français.

Elle opèrera une comparaison pension nationale / pension communautaire et vous versera alors le montant qui vous est le plus favorable, c’est-à-dire le montant le plus élevé des deux.

La pension luxembourgeoise

La caisse luxembourgeoise va procéder au même calcul / comparaison que celui opéré par les caisses françaises.

Détermination de la pension nationale luxembourgeoise

La pension luxembourgeoise se compose d’un montant fixe (forfait de 1/40e acquis par année de cotisation dans la limite maximale de 40 années) et d’un montant proportionnel (pourcentage de l’ensemble des salaires perçus durant la carrière professionnelle).

En tout état de cause, aucune pension ne peut être inférieure à 90% du montant de référence lorsque vous avez cotisé pendant au moins 40 années soit 1.908,43 € / mois au 1er janvier 2021.

Si vous n’avez pas accompli 40 années d’assurance, mais que vous justifiez de 20 années au moins d’assurance, votre pension sera réduite d’1/40e pour chaque année manquante.

Votre pension sera régulièrement adaptée au coût de la vie, c’est-à-dire des prix, ainsi que du niveau de vie (en fonction des salaires luxembourgeois).

Poursuite d’une activité professionnelle durant la retraite

Il est possible pour le bénéficiaire d’une pension de vieillesse anticipée de continuer à travailler (activité salariée ou non salariée), cependant l’exercice d’une activité professionnelle peut avoir des impacts sur l’octroi, le maintien et le calcul de la pension vieillesse anticipée.

  • En cas d’exercice d’une activité salariée, si le salaire, réparti sur une année civile, ne dépasse pas par mois 1/3 du salaire social minimum (, la pension de vieillesse anticipée ne se verra pas réduite.

Par contre si salaire, réparti sur une année civile, dépasse par mois 1/3 du salaire social , la pension de vieillesse anticipée sera réduite dès lors qu’elle dépasse ensemble avec le salaire moyen des 5 salaires ou revenus annuels cotisables les plus élevés de la carrière d’assurance.

Si le salaire, réparti sur une année civile, dépasse par mois la moyenne des 5 salaires ou revenus annuels cotisables les plus élevés de la carrière d’assurance, la pension de vieillesse sera tout bonnement retirée ou refusée.

  • En cas d’exercice d’une activité non salariée, si le revenu, réparti sur une année, ne dépasse par mois 1/3 du salaire social minimum mensuel , la pension de vieillesse anticipée ne se verra pas réduite. 
    Par contre si le revenu de l’activité non salariée, réparti sur une année, dépasse 1/3 du salaire social minimum par mois , la pension de vieillesse sera refusée ou retirée.

Votre période d’assurance au Luxembourg ne dépasse pas un an ?

Vous ne percevrez pas de pension du Luxembourg, mais cette période d’assurance inférieure à 1 an sera prise en compte pour le calcul du montant de votre pension française.