Motifs en arrière-plan Motifs en arrière-plan
Recherche

Menu

Menu

Retrouvez-nous sur

Sommaire :
-- Sommaire --
Logo Frontaliers Grand Est

Métiers

Mise à jour le 27/07/2021

En Allemagne, le taux de chômage s’élève à 6,7 % en moyenne sur l’année 2014, soit une baisse de 0,2 % par rapport à l’année précédente. Le marché du travail n’est toutefois pas le même entre les régions, et entre la ville et la campagne. On trouve davantage de postes dans les grandes villes. Il existe encore une différence – qui tend toutefois à diminuer – entre l’ouest et l’est de l’Allemagne (hormis Berlin).

La branche « Commerce, réparation de véhicules » est en 2014, derrière l’industrie de transformation, la branche qui compte le plus d’assurés sociaux, en hausse entre 2013 et 2014. En Allemagne de l’ouest, le nombre d’assurés sociaux dans cette branche représente 14,4 % des salariés, dont 4,8 % pour le commerce de gros et 7,4 % pour le commerce de détail.

Les emplois de la fonction commerciale devraient donc rester en forte demande dans le futur, même s’ils ne font pas partie, au sens de la Bundesagentur, des « métiers en tension ».

L’activité commerciale est transversale à différents domaines et touche des secteurs concerne très variés : agro-alimentaire, distribution (exemple : Edeka, REWE, Lidl ou Aldi), informatique (Datev, Hewlett Packard), pharmacie (Merck), services financiers, construction de machines, industrie automobile….

…. et dans la zone frontalière

En Sarre et en Rhénanie-Palatinat, le commerce, les services et le secteur tertiaire en général, ainsi que les branches IT, intelligence artificielle, nouveaux matériaux jouent un rôle de plus en plus important (exemple : Nanogate à Göttelborn, Orbis à Sarrebruck, etc. ).
Dans le secteur de la vente, de nouvelles implantations ont eu lieu ces dernières années, telles que le Designer-Outlet à Zweibrücken, l’Europa-Galerie à Sarrebruck ….

Les enseignes Aldi, Globus, Möbel Martin, IKEA bénéficient de la proximité de la France et attirent de nombreux clients français. Elles comptent parmi leurs salariés une grande proportion de frontaliers et sont des employeurs potentiels pour une main-d’œuvre possédant des compétences techniques et linguistiques suffisantes, ou dans le cadre de la formation professionnelle.

Les centres de relation clients se sont développés en Sarre non loin de la frontière. De nombreux frontaliers francophones travaillent  dans ces structure (Adler Werbegeschenke à Sarrebruck, Land’End Outlet Store à Mettlach , Cheaptickets à Sarrebruck). Depuis le Land sarrois, ils sont chargés des relations avec la clientèle francophone en Europe.

Les métiers commerciaux

  • Verkaufsleiter (Chef des ventes), 
  • Sales Manager, Vertriebsrepräsentant (Représentant commercial),
  • Vertriebsingenieur (ingénieur commercial),
  • business developpement manager, Fachverkäufer (vendeur spécialisé),
  • Marktleiter (directeur de magasin),
  • Verkaufsberater (conseiller de ventes),
  • Auftragsachbearbeiter (responsable gestion des commandes), 
  • Assistenz Online Vertrieb (chargé d’assistance en ligne),
  • Aussenhandelassistent  (assistant export).

Le secteur commercial recouvre différentes fonctions : développement industriel, export, administration, vente, achat, marketing. Les tâches englobent le suivi administratif, la gestion de commandes, la gestion des réclamations, marketing (réalisation de plaquettes de présentation de produits), correspondance avec les clients, contrôle facturation, conseil téléphonique…

Les grands groupes de professions :

Les commerciaux itinérants :

  • Aussendienstmitarbeiter  (collaborateur de service de vente extérieur),
  • Verkaufsberater (conseiller de vente),
  • Gebietsverkaufsleiter (responsable de zone export).

Le commercial itinérant est chargé de développer le chiffre d’affaires d’un secteur géographique et/ou d’une catégorie de produits. Plus de la moitié des commerciaux itinérants en Allemagne touchent une commission payée à la signature du contrat. Il est requis dans ce métier de parler couramment allemand pour avoir des contacts avec la clientèle et de connaître les différences de mentalité éventuelles du client allemand. Le montant du salaire dépend de la branche d’activité.  Les commerciaux itinérants les mieux payés sont ceux qui travaillent dans les branches IT et industrielles, plus que ceux qui travaillent dans la branche de la distribution et des services. Une grande mobilité est demandée aux candidats.

Les commerciaux sédentaires :

  • Mitarbeiter im Vertriebsinnendienst (commercial sédentaire),
  • Aussenhandelkaufmann (assistant export)

Les commerciaux sédentaires sont en charge du service vente ou achat d’une entreprise : ils planifient, dirigent et mettent en œuvre l’activité commerciale. Seulement 23% des sédentaires touchent des commissions sur les contrats. Les salaires y sont moins élevés.

Les autres métiers du secteur commercial :

  • Verkäufer (vendeur),
  • Kaufmann im Einzelhandel (vendeur dans le commerce de détail),
  • Fachverkäufer (vendeurs spécialisé),
  • Kaufmännischer Fachwirt (cadre du secteur commercial…)

Ces métiers peuvent être exercés en entreprise ou dans le commerce de proximité : supermarchés, magasins discount, drogueries, magasins de bricolage, alimentation… Vente, facturation, relation clientèle, conseil téléphonique font partie des tâches quotidiennes.

Les mini-jobs : emplois à 450 €

Le recours aux mini-jobs est fréquent dans le commerce de proximité. Le salaire – 450 € par mois maximum – est faiblement impacté par les cotisations sociales et bénéficie de l’introduction de salaire minimum en Allemagne depuis janvier 2015.  Soyez vigilant : il offre très  peu de protection sociale. Consultez à ce sujet la fiche « Mini-job » réalisée par l’Arbeitskammer de la Sarre (en français).

Les ingénieurs technico-commerciaux : des profils recherchés

Les Vertriebsingenieure (ingénieurs technico-commerciaux), qui associent compétences techniques et commerciales sont des profils recherchés. Ils assistent les entrepreneurs dans la mise en œuvre de leurs projets industriels, qu’il s’agisse du secteur aéronautique, ferroviaire, énergie, défense, automobile, naval ou encore spatial. Ils élaborent des propositions commerciales pour un produit défini, négocient le prix de vente avec le service achats.

Les emplois commerciaux du secteur franco-allemand.

La France est le premier partenaire économique de l’Allemagne, et inversement. 2 200 implantations françaises sont établies en Allemagne. Beaucoup de postes sont proposés pour des profils franco-allemands, qu’il s’agisse de filiales françaises en Allemagne, ou des sociétés allemandes qui exportent vers le marché français.

  • Postes proposés :
    postes de cadres, pour des candidats possédant une formation commerciale en marketing et commerce (commerciaux itinérants assez souvent). Sont recherchés : les profils binationaux, bilingues, qui ont effectué un cursus intégré (exemple : université de Metz et HTW Saar).
  • Les métiers :
    Commercial, Responsable commercial Export, Attaché commercial, Assistant commercial, Responsable commercial pays germaniques et Europe du Nord, Sales manager germanophone, ingénieur d’affaires.
  • Les missions :
    Développement commercial vers l’Allemagne ou les zones germaniques. Prospection, développement d’un réseau, d’une clientèle. Négociation de prix, connaissance technique des produits. Définition des besoins des clients.  Il est souvent demandé de se rendre régulièrement sur le terrain, pour négocier avec les nouveaux clients.

Tendance : le développement du commerce électronique

Le développement du commerce électronique implique une évolution de la demande et l’apparition de nouveaux métiers. Des sociétés spécialistes de la vente en ligne sont présentes en France et à l’international. Elles recherchent, dans le cadre d’une très forte croissance, des spécialistes.

  • Les métiers :  
    business développement managers.
  • Les missions :
    Prise en charge d’une zone géographique, statut de relai pour les services marketing produits, marketing web, commerce international.
Les conditions de travail

Commerciaux

Vendeurs

Les plus

Les moins

Les plus

Les moins

Beaucoup d’offres d’emploi.
Métiers souvent bien payés (à la commis-sion  pour les commerciaux itinérants).
Travail intéressant, autonome, haut niveau de responsabilité.
Evolution de carrière.

Travail dur, exigeant. Horaires de travail lourds (60 h/semaine)
Concurrence avec les collègues.
Forte pression sur les résultats.

Exigence de mobilité

Beaucoup d’offres d’emplois, du fait du dynamisme du secteur.

Contact avec la clientèle, possibilités d’évolution.

Salaires variables dépendant de la convention collective, et du niveau de qualification reconnu .
Trois statuts existent :

Fachkraft : salarié avec qualification professionnelle
Spezialist : salarié avec diplôme d’ens. Sup.

Expert : au minimum bac + 4

Une question ?

Une question relative au travail frontalier. Notre équipe de juristes se tient à votre disposition pour tout besoin d’informations relatif au droit du travail, à la sécurité sociale ou à la fiscalité des frontaliers.

Contactez-nous