Travailleur frontalier en Belgique, votre centre de ressources à Charleville-Mézières

La Région Grand Est répertorie sur son site internet plus de 8.000 travailleurs frontaliers en Belgique dans la région Grand Est. Il s’agit du quatrième pays le plus attractif de la Grande Région derrière le Luxembourg (72.900), l’Allemagne (45.900) et la Suisse (37.100). A Charleville-Mézières, un centre de ressources est dédié aux travailleurs frontaliers en Belgique. Juliette Lac-Bérière, juriste détaille les rôles et missions de ce bureau. 

Bureau Frontaliers Grand Est dans les Ardennes.

Le bureau ardennais de Frontaliers Grand Est, installé avenue Corneau à Charleville-Mézières, a ouvert ses portes le 15 juin 2020. Juliette Lac-Bérière, juriste de profession, accompagne dans les Ardennes, avec l’appui de l’équipe  située à Metz, les travailleurs frontaliers franco-belges et franco-luxembourgeois.  

Travailleurs frontaliers en Belgique : un centre de ressources dédié

Avant son ouverture, il y a un an et demi, le département des Ardennes ne disposait d’aucune structure d’accueil locale d’information pour les travailleurs frontaliers France Belgique. C’est dans le cadre du Pacte Ardennes lié au développement de l’attractivité du département, que l’association Frontaliers Grand Est, dont le siège est à Metz, a ouvert son antenne locale en s’appuyant sur ses ressources (guides, brochures et site internet) et son expertise des quatre pays frontaliers de la Grande Région.  

Le rôle principal du centre de ressources frontalier à Charleville-Mézières est de donner aux travailleurs belges en France et aux salariés français en Belgique une information personnalisée. Pour chaque situation, une réponse adaptée portant sur des questions relatives au droit du travail, à la retraite, la fiscalité ou la protection sociale est transmise. En cas de question qui ne relèverait pas du champ de compétences de l’association, les juristes essaieront toujours de vous rediriger en priorité vers une structure publique gratuite. 

L’équipe de Frontaliers Grand Est est composée d’un Directeur, de trois juristes, d’une chargée d’études (formation, études à l’international, reconnaissance des diplômes ou apprentissage), d’une chargée de communication et d’une responsable administrative et financière. 

Retraite, chômage : Les principales interrogations des frontaliers France-Belgique-Luxembourg  

Dans les Ardennes, on dénombre, selon l’Observatoire Interrégional du marché de l’Emploi, 4.000 travailleurs transfrontaliers vers la Belgique et 500 vers le Luxembourg. En grande majorité français, les salariés qui se tournent vers les services de l’association se posent des questions telles que :  

  • Comment va se passer ma retraite de travailleur frontalier belge ? 
  • Quelle est la législation des études en Belgique ? 
  • Où dois-je faire ma déclaration d’impôt, France ou Belgique ? 
  • Ai-je le droit au chômage après la rupture de mon contrat en Belgique/au Luxembourg ? 
  • Comment puis-je mettre fin à mon CDD en Belgique ? 
  • Je travaille en Belgique ou au Luxembourg et vis en France, qui doit payer mon congé parental ?  
  • En tant que frontalier, ai-je le droit de télétravailler (en période Covid ou après) ? 

Vous avez une question portant sur la législation du travail, la retraite ou encore les prestations familiales, contactez l’association via le formulaire de contact. Un juriste vous répondra et conviendra avec vous, si besoin, d’un entretien téléphonique ou en présentiel. 

Bureau d’information pour frontaliers France-Belgique-Luxembourg à Charleville-Mézières : 

Frontaliers Grand Est 

Juliette Lac-Bérière, Juriste. 
22, avenue Georges Corneau
F-08 000 Charleville-Mézières
Tél. : 07 88 40 80 93  
Ouvert du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures uniquement sur rendez-vous  

Site internet : https://frontaliers-grandest.eu/ 

Avec le soutien financier de :