Je travaille en Suisse
Coronavirus – Covid-19
Vous souhaitez vous rendre de l'autre côté de la frontière ?.
Découvrez le nouvel outil numérique de franchissement vous précisant les règles en vigueur :

Quarantaine de son enfant ou école fermée : conséquences

Mise à jour : 08/04/2022

Garde de l’enfant

Si l’enfant est placé en quarantaine car il a contracté le coronavirus, le frontalier peut s’occuper de son enfant. En principe, le salarié a droit à 3 jours de maladie pour enfant malade. Les jours de maladie de l’enfant sont décomptés sur les jours maladie du salarié et indemnisés comme tels. En cas de circonstances exceptionnelles, il peut être possible, si aucune autre solution n’est envisageable, de prolonger ces 3 jours. A noter que le salarié en Suisse dispose d’un « quota » de jours maladie rémunérés. Si un salarié a épuisé ses droits, il ne devrait normalement pas être indemnisé (hors assurance perte de gain conclue par l’employeur).

Dans le cadre du covid, au-delà des trois jours cités, et si votre enfant a moins de 12 ans, vous pouvez demander une allocation pour perte de gain corona à l’AVS uniquement si vous ne pouvez pas télétravailler ou si votre enfant ne peut pas être gardé par quelqu’un d’autre. Vous trouverez plus d’informations (montant, demande, etc.)

Informations et demande sur cette page officielle : https://www.bsv.admin.ch/bsv/fr/home/assurances-sociales/eo-msv/grundlagen-und-gesetze/eo-corona/eo-corona-salaries.html#2053223420

Le Conseil fédéral précise que les cantons doivent garantir des offres d’accueil pour les parents qui n’ont pas de solution de garde privée. Dans la situation actuelle, les salariées frontaliers pourraient éventuellement bénéficier de cette possibilité de garde s’ils n’en n’ont pas d’autres. Il faut savoir que les cantons peuvent adapter cette mesure et prévoir des limitations. Nous attendons de plus amples informations à ce sujet.  Dans le canton de Bâle-Ville, seuls les enfants dont les parents travaillent dans des branches actuellement indispensables peuvent être pris en charge dans ces structures externes (actuellement). 

Parents cas contact/positifs

En Suisse, il n’y a plus de quarantaine. Les ordonnances de quarantaine, même délivrées par un organisme officiel étranger (exemple CPAM), ne sont normalement plus reconnues et n’ouvrent plus droit à indemnisation de la part de la Suisse.

Selon les règles françaises, vous êtes placée en quarantaine 10 jours (réduite à 7 si test PCR ou antigénique négatif à partir du 7ème jour avec accord de l’autorité cantonale de rompre la quarantaine). Si vous ne pouvez pas faire de télétravail et que vous n’êtes pas positif, il n’y a plus d’indemnisation possible.

Vous êtes positif à la Covid: Si vous devez vous placer en isolement parce que vous êtes infecté au coronavirus et que vous disposez d’un certificat médical, vous avez droit au maintien du salaire ou à une indemnité journalière. Le maintien du salaire est réglé dans le code des obligations (CO). Votre employeur est tenu de vous verser votre salaire pendant au moins 3 semaines. De nombreux employeurs contractent une assurance d’indemnités journalières afin de pouvoir payer 80 % du salaire de leurs employés qui doivent s’absenter du travail pendant de longues périodes pour cause de maladie.