Protection sociale
La retraite des frontaliers
  • En tant que salarié, vous cotisez à l’assurance vieillesse en France.
  • Si vous avez uniquement travaillé en France, vous bénéficiez d’une retraite du régime général à condition de justifier d’au moins 1 trimestre à l’assurance vieillesse. Une retraite à taux plein est obtenue lorsque vous avez cumulé, selon votre âge, un certain nombre de trimestres d’assurance.
  • Si vous avez travaillé en France (ou dans un autre Etat de l’Espace Economique Européen) et en Allemagne, vous percevez une pension de retraite de chaque Etat à condition d’avoir cotisé dans chaque Etat pendant au moins une année. Chaque pays calcule et paye proportionnellement la part de retraite qui lui revient.

L’âge de la retraite n’est pas le même en France et en Allemagne : de 65 à 67 ans en Allemagne en fonction de votre année de naissance, et possible à partir de 62 ans en France en fonction de votre année de naissance.

Contrairement à l’Allemagne, le régime de retraite complémentaire est un régime obligatoire en France qui a pour but de compléter les prestations du régime général.

Quelles sont les démarches à effectuer pour bénéficier des prestations de l’assurance vieillesse ?

En France comme en Allemagne, l’Assurance vieillesse est une assurance sociale obligatoire. En tant que travailleur salarié en France, vos cotisations à l’assurance vieillesse sont prélevées sur votre salaire directement par l’employeur qui les versera à la caisse française compétente.

Si vous avez travaillé en France et en Allemagne, pour obtenir votre pension, il vous suffit d’introduire en Allemagne, quatre à cinq mois avant le début de votre retraite, une demande de pension auprès de l’assurance retraite compétente (Deutsche Rentenversicherung, Knappschaft-Bahn-See,etc.), en précisant bien votre occupation salariale en France. Elle se chargera alors des démarches nécessaires pour que vous puissiez bénéficier de vos différentes pensions de vieillesse.

Si vous n’avez jamais travaillé en Allemagne, vous pouvez faire votre demande auprès de la Caisse d’Assurance Vieillesse française de votre lieu d’activité ou à la Caisse de votre domicile qui transmettra à la Caisse française.

Par ailleurs il est conseillé, de demander un relevé de carrière à votre caisse française d’assurance vieillesse quelques années avant votre retraite afin de faire le point et faciliter votre passage administratif à la retraite.

Notez bien que cette demande de relevé de carrière ne vaut pas demande de retraite !

Vous pouvez également demander, en tant que futur retraité, un relevé de carrière française au CICAS (Centre d’Information et de Coordination de l’Action Sociale) pour connaître vos droits à la retraite complémentaire française.